Voilà un an, pourtant familier avec les travaux de la vigne et les vendanges, je découvrais l'univers d'une cave, après la récolte . Je recommencerai donc pas le speech.

Cette année, le bwana, fort occupé dans la commercialisation des cuvées précédentes, se décharge vachement plus sur moi de tous les mouvements de vin dans les cuves.
Ceci, je dois l'admettre est assez jouissif quand chaque matin, lors des relevés de densité et de température, on observe les petites bulles des gaz de fermentation qui se dégagent du haut des cuves, et qu'on se dit que cette vie qu'il y a la dessous, bah c'est vachement émoulsifiant tellement y a de soi dedans.


fermentation
envoyé par blousse. - Découvrez les dernières tendances en vidéo.

Mais ca se révèle aussi être assez stressant. La responsabilité de plusieurs cuves de 100-150 hectolitres peut rendre parfois bien parano, le soir chez soi, et qu'on se demande si on a bien fermé le robinet de la C2, celle de 150 hectos remplie du bon pinard soutiré avant de partir.
150 hectos, c'est 15000 litres, soit 20000 bouteilles. Limite, je fais les 10 bornes qui me séparent de la cave pour vérifier.
Et puis, même si on a pris soin de vérifier chaque robinet et chaque branchement de  manche, de pompe, rien n'empêche une cuve de se réveiller. Son contenu, soudainement augmente de volume et se met littéralement à dégueuler de la cuve par l'ouverture à son sommet appelée "cheminée". Toujours prévoir une cuve tampon, prete à l'emploi pour une visite nocturne du Louis. (appellation désormais officielle du bwana cité plus haut).

Donc 'oilà! Rien de plus, sinon quelques photos d'une opération de délestage expliquée dans le lien du début (que je vais pas me faire chier à aller retrouver)

DSC07149

Le mout est soutiré, ne reste au fond de la cuve que le marc qu'on laisse s'égoutter et se tasser autant que possible.


DSC07145
Le bon jus de raisin , au fur et à mesure qu'il est transvasé dans une cuve voisine autant que vide, est amené tout doucement à une température idéale pour réveiller la fermentation.

DSC07156

Et est ensuite aspergé à la surface du chapeau de marc, désormais bien tassé au fond de la première cuve. L'opération doit être effectuée assez rapidement et de manière uniforme pour empêcher le chapeau de remonter trop vite.


Et par les temps qui courrent, pourquoi pas un nouvel usage du matériel? je propose le canon anti émeuteDSC07159

...